Le Grand Moratoire

Isabelle Boisclair

Isabelle Boisclair est professeure d’études littéraires et culturelles à l’Université de Sherbrooke. Ses recherches portent sur les représentations des identités de sexe/genre et des sexualités dans les textes littéraires contemporains. Elle a dirigé ou codirigé la publication de plusieurs collectifs, dont Nelly Arcan. Trajectoires fulgurantes (Remue-ménage, 2017). Elle a également co-signé, avec Lucie Joubert et Lori Saint-Martin, Mines de rien. Chroniques insolentes, aux éditions du Remue-ménage (2015). Elle est membre du VersUS (Groupe de recherche en études littéraires et culturelles comparées du Canada et du Québec de l’Université de Sherbrooke), du RéQEF (Réseau québécois en études féministes) et du comité international de la revue Nouvelles Questions Féministes.


elles sont entrées durant la nuit ont atteint la salle le cœur le coffre-fort là où tous les plans de cours sont déposés elles ont rayé tous les noms d’hommes y figurant pour y inscrire ceux de femmes des listes des longues listes de noms de femmes qui ont inventé écrit créé pensé compté calculé réfléchi du coup elles en ont profité pour effacer toute allusion à la pondération on ne mesurera plus le savoir avec des chiffres mais avec des mots insérés sous forme de dialogue aucune réplique ne sera soufflée à chacun·e d’improviser

ensuite elles ont pris d’assaut les bibliothèques et réservé le même traitement aux livres des hommes les plaçant sous scellés pour qu’ils se reposent un peu voici les œuvres à lire cet automne puis à l’hiver les livres de nos mères et de nos sœurs et de nos amies pendant des siècles nos filles et nos garçons ont lu les hommes n’ont lu que des hommes quelques-unes se sont passé entre elles tels des samizdats des écrits de femmes mais les gars et les hommes il faut bien le dire ils ont un sacré retard en la matière de grands pans du savoir de grands pans du monde leur sont inconnus c’est à ça que l’on veut remédier être consultées à chaque début du mois de mars pour notre expertise féministe c’est ça qu’il importe de corriger rétablir un peu d’équilibre dans la cartographie des savoirs il s’agit en fait purement et simplement de décoloniser l’imaginaire déconstruire les grands récits réécrire l’histoire pour l’ouvrir un peu non pour l’ouvrir beaucoup quand même sérieux ça urge attention risque grave de déplacement de recadrage mental de choc cognitif comme

ensuite elles sont montées dans le bureau du haut celui de monsieur le recteur faites place c’est ici qu’on installera nos pénates celles du collectif des enseignantes elles ont oui oui elles ont même un plan stratégique d’abord s’occuper du bonheur collectif c’est transversal ça touche toutes les matières ont-elles précisé de la philosophie lundi à la sociologie mardi mercredi économie jeudi sciences vendredi arts et lettres voilà vous pouvez sortir de classe investir le territoire pour embrasser le monde et le dire l’écrire le dessiner tel que vous le voyez tel que vous le voulez le souhaitez le désirez désirez-le pour qu’il advienne objectif premier il faut savoir désirer second objectif se désétouffer des conventions on fera ça en classe intensive ce samedi on clôturera par un buffet où nous mangerons le fruit de vos réflexions et de vos expériences partagées

t’inquiète t’inquiète après un an ou 2 ou 5 on ne sait pas encore on évaluera après un temps de ce régime donc on rapatriera les livres signés avec des noms d’hommes sur la couverture on les réinscrira aux plans de cours mais alors kif-kif on n’est pas rancunières on n’est pas trop du genre œil pour œil exclusion pour exclusion mais voilà c’est moratoire féminin-femen-femina moratoire des amazones sorcières théoriciennes ces alchimistes du savoir

enfin on pourra repenser le monde on le pensera hors des clivages disciplinaires pour cogiter ensemble de quoi sera fait demain puisque ça les concerne au premier chef on invitera les enfants pour une séance particulière on les laissera parler et jouer dans les laboratoires de chimie les ateliers d’art les salles d’ordinateurs quantiques ce sont eux qui seront maîtres du grand dérèglement du shutdown intégral avant la remise en marche notre avenir est entre leurs mains

on étudiera christiane rochefort toutes disciplines confondues on apprendra tout sur la cité des dames les chambres à soi le deuxième sexe la politique du mâle l’odyssée des amazones l’ennemi principal et puis aussi l’histoire des poupées la physique des miracles organiques la chimie des molécules amoureuses la géographie décentrée la population terrestre atomisée le génie de l’aiguille le droit fil de la justice – il faudra oui beaucoup effacer – on prendra une pause et puis on reprendra les cours les professeur·e·s assis·e·s parmi les étudiant·e·s collaborant avec elleux – et oui la grammaire y passera – à l’édification des savoirs

            ces monuments à construire


Pour citer cette page

Isabelle Boisclair, « Le Grand Moratoire », MuseMedusa, no 7, 2019, <https://archives.musemedusa.com:443/dossier_7/boisclair/> (Page consultée le 07 December 2022).